Objectif : Vaincre les ennemis

Nouveaux personnages : Aucun

Stats du boss (Yogi)

Plan de la zone de combat

Marchand d’armes

Matthew ne participera pas à cette mission, il va donc falloir prendre quelqu’un d’autre pour le remplacer. Durant cette mission, vous avez encore le contrôle total sur la mission. 2 stratégies s’offrent à vous : ou vous suivez les conseils de Kent et vous mettez Florina de coté, ou vous utilisez Florina pour prendre rapidement le contrôle de la baliste. Pour le premier choix, mettez des unités qui ont de la défense afin de mieux résister aux attaques et avancez jusqu'à tuer les archers, mais ce n’est pas dit qu’il reste des munitions dans la baliste. Dans la seconde solution, utilisez Florina (si ses stats sont suffisamment augmentée bien sûr). Utilisez Nils afin de permettre à Florina d’attaquer l’archer immédiatement, mais vous devez faire attention car un autre archer et un cavalier l’attaqueront au tour suivant (si vous attaquez au corps à corps). Envoyez également quelqu’un pour s’occuper des magiciens et aller dans le village où vous récupérerez un Brise-lance. Avec le reste du groupe, prenez le chemin par les forêts et tuez les ennemis présents. Prenez garde car les ennemis autour du boss ainsi que le boss possèdent des armes renversant le triangle des armes. Dans le doute, utilisez les attaques à distances. N’oubliez pas d’utiliser Nils car il pourra vous servir pour ré attaquer. Faites également un saut chez le marchand d’armes au début de la mission si nécessaire.


Posté par VladDeGoldenSun à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Objectif : Vaincre l’ennemi

Nouveaux personnages : Aucun

Stats du boss (Beyard)

Plan de la zone de combat

Une petite quinzaine d’ennemis pour cette mission. N’oubliez pas de prendre Matthew pour ouvrir le coffre. Utilisez les cavaliers pour bloquer ceux qui viennent des couloirs au niveau des coins du carré de droite et bombardez les ennemis qu’il y a dans ce carré avec magiciens, archers… Avancez tranquillement, sauf à gauche puisque sinon vous allez vous faire piquer la massue qui est dans le coffre. Pour le boss, utilisez des attaques à distance car le boss ne bouge pas, sauf si vous voulez le tuer avec un personnage en particulier.


Posté par VladDeGoldenSun à 17:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Wil

Fiche d’identité

Nom : Wil

Age : 17 ans

Viens de : Pherae

Classe : Archer, évolue en Sniper avec une Flèche Orion

Maîtrise : l’arc

Affinité : vent

Ce jeune homme de 17 ans vivait dans un village paisible de Pherae jusqu’au jour où il décida de s’en enfuir il y a 5 ans, avec son meilleur ami : Dan. Ils rêvaient de faire fortune pour aider leurs familles, mais une fois rendu à Badon, Dan décida de retourner chez lui au bout de quelques mois. Seul, il erra pendant 5 ans, puis il fini par regagner Biran. Il rencontra ensuite Lyn lorsque des bandits pillèrent le village où il logeait et se joint à son groupe. Après la défaite de Lundgren, Wil resta au château de Caelin en tant qu’écuyer. Son insouciance et sa joie de vivre furent beaucoup appréciées dans la maison du marquis. Il devint l’élève de Kent, et celui-ci lui enseigna comment un noble devait se comporter à la cour. Un an plus tard, lorsque le château de Caelin se fit attaqué par les soldats de Lahus, il se joint au groupe d’Eliwood avec le reste de la légion de Lyndis. Il fit parti de ce groupe jusqu’à la victoire contre Nergal et le Dragon. Même après la passation de pouvoir, Wil resta un chevalier de Caelin et il devint le commandant des archers de Caelin-Ositia.

Ce qu’il dit quand il meurs au combat : C’est fini… Je suis vaincu…

Ce qu’il dit s’il participe au combat final : Nous avons surmonté tant d’épreuves. Nous allons gagner !


Posté par VladDeGoldenSun à 17:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Les classes
















Posté par VladDeGoldenSun à 17:51 - 08- Les classes - Commentaires [7] - Permalien [#]


Erk - Louise

Rang C

Erk : Lady Louise !

Louise : Erk ? Erk, c’est vraiment vous ?

Erk : Oui. Pardonnez-moi. Je n’ai jamais pris le temps d’aller vous rendre visite.

Louise : Oh, je suis bouleversée ! Comme c’est bon de vous revoir ! Vous reveniez à peine d’un long voyage d’entraînement, et voilà que vous repartiez déjà pour une autre quête ! Oh, vous m’avez tellement manqué !

Erk : Pardonnez-moi, mais j’avais eu une terrible prémonition.

Louise : Vous parlez de cette affaire concernant Lord Pent ? Je vois… Mais, n’auriez-vous pas pu rester quelque temps ? Oh, comme je suis heureuse de vous revoir ! Donc, vous vous battez dans ce groupe, n’est-ce pas ?

Erk : En effet.

Louise : Dans ce cas, restons ensemble ! Je vais de ce pas demander à Eliwood de nous poster l’un à côté de l’autre pendant le prochain combat ! (elle part)

Erk (seul) : Oh, Lady Louise ! Toujours aussi jolie et puérile…

Rang B

Louise : Erk !

Erk : Bonjour, Lady Louise.

Louise : Après le combat, que diriez-vous de retourner ensemble au château de Reglay ? J’ai rénové vos appartements ! Je connais votre goût pour l’étude, c’est pourquoi j’ai pris la liberté d’y installer quelques étagères… La pièce est bien éclairée. Vous allez vous y sentir bien !

Erk : Je… vous remercie.

Louise : Et puisque je constate que vous avez grandi, nous allons également devoir renouveler votre garde-robe… J’ai une coupe de tissu qui, je crois, mettra en valeur la couleur de vos yeux.

Erk : Lady Louise ! S’il vous plaît !

Louise : Qu’avez-vous, très cher ?

Erk : J’apprécie votre gentillesse, mais… Je ne mérite certainement pas que vous vous démeniez de la sorte pour moi.

Louise : Erk, pourquoi réagissez-vous toujours de la sorte ?

Erk : Que voulez-vous dire ?

Louise : Il y a trois ans… Je me souviens, il neigeait. Lord Pent vous a emmené à la maison en s’écriant : "Voici mon élève". Vous n’aviez que 12 ans. Vous aviez un regard si beau et si profond. On pouvait y entrevoir votre intelligence.

Erk : Lady Louise, ce n’est pas le moment d’être nostalgique.

Louise : Ecoutez… Lord Pent venait juste d’être promu général magicien. Il ne passait que de brefs et rares moments au château. J’étais si heureuse d’avoir un bel étudiant dans la maison. Mais cet étudiant occupait ses journées cloîtré dans sa chambre. Il était si studieux et si sérieux. Il ne mangeait pas, il dormait peu… Un jour, la fatigue prit le dessus et le fit défaillir.

Erk : Je… Je me souviens…

Louise : Vous étiez le seul fautif. Vous n’avez jamais accepté que quelqu’un s’occupe de vous, et un jour, vous êtes tombé malade. Mais, en vous aidant à guérir, j’ai compris une chose… A vos yeux, nous étions des étrangers. Vous repoussiez ceux qui souhaitaient vraiment vous aider.

Erk : Non, c’est faux ! Lord Pent et vous, vous n’êtes pas des étrangers ! Mais l’amour que vous me portez est si fort… Parfois, il m’effraie et me fige sur place.

Louise : Erk, aimer une autre personne procure une joie et une énergie infinies ! Vous occupez une place spéciale dans nos cœurs. Depuis le jour où vous êtes entré dans notre vie, nous formions une sorte de famille… N’est-ce pas suffisant pour vous ?

Erk : Si… Bien sûr que c’est suffisant. Tous les deux, vous comptez aussi beaucoup pour moi…


Posté par VladDeGoldenSun à 17:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Erk - Nino

Rang C

Erk : … …

Nino : Hé, mais vous êtes un mage ! Je vous salue ! Je suis Nino !

Erk : Enchanté. Je m’appelle Erk.

Nino : Oh, vous lisez un livre ! C’est très bien ! Quel genre de livre avez-vous là ?

Erk : "Théorie structurelle générale sur la magie anima, Tome huit".

Nino : C’est bien ?

Erk : Moyen… je dirais.

Nino : Attendez ! Il y avait une image sur cette page ! Revenez en arrière ! Qu’est-ce que c’est ? Il y a une inscription.

Erk : Euh… Nino, c’est ça ? Pourriez-vous, s’il vous plaît, me laisser lire en paix ?

Nino : Oh… Toutes mes excuses ! Je ne voulais pas vous déranger… Pardonnez-moi ! (elle part)

Erk (seul) : Erk, tu n’es qu’un gros bêta ! Ah… Je n’avais aucune raison d’être désagréable avec elle. Pourquoi ai-je tant de mal à parler aux gens ?

Rang B

Erk : Nino.

Nino : Oh, Erk !

Erk : Tenez.

Nino : Hein ? Qu’est-ce que c’est ?

Erk : C’est le livre que je lisais naguère. J’ai fini de le lire. Vous pouvez l’avoir, si vous voulez.

Nino : Vraiment ? C’est gentil ! Oh… mais… que dois-je faire ?

Erk : Pardon ?

Nino : Je ne sais pas très bien lire.

Erk : Dans ce cas, comment utilisez-vous la magie anima ?

Nino : Ma mère… Pas ma vraie mère, mais celle qui m’a élevée… Elle connaissait tous les types de magie, et dès ma plus tendre enfance, je me suis mise à l’imiter.

Erk : Vous l’imitiez ?

Nino : J’écoutais très attentivement ma mère chaque fois qu’elle psalmodiait avec un tome magique dans les mains. Je l’écoutais scander les formules magiques et je m’exerçais à répéter ces chants jusqu’à les avoir parfaitement mémorisés !

Erk : Est-ce que cette méthode d’apprentissage fonctionne ? Normalement, il faut des années d’entraînement pour correctement déchiffrer et reproduire un chant !

Nino : Vraiment ?

Erk : Je suis très surpris. C’est sûrement un talent inné… Vous m’inspirez un profond respect.

Nino : … …

Erk : Mais… Pourquoi pleurez-vous ? Ai-je dit quelque chose de mal ?

Nino : Non, pas du tout. C’est juste que… C’est la première fois qu’on me fait un compliment. Je suis juste émue. Merci…

Erk :

Rang A

Erk : Nino.

Nino : Oh, Erk ! Quoi de neuf ?

Erk : Vous, euh… Vous disiez que vous ne saviez pas très bien lire. Et pourtant, vous lisez.

Nino : Ce livre est facile. Il est plein d’images !

Erk : Jadis, il était à moi.

Nino : Vous ne saviez pas lire vous non plus ?

Erk : Non, au contraire. Depuis l’enfance, je ne lis que des œuvres complexes. Le professeur qui m’enseignait la magie était incroyable. J’étais fier et heureux d’être son élève. Donc, pour gagner ses faveurs, je passais mes jours et mes nuits à étudier, sans même faire de pause pour aller manger…

Nino : Ah ! Ce n’est pas très sain de vivre ainsi.

Erk : Ah ah ! Vous avez raison. Un jour, je suis tombé malade. Mon professeur et sa femme étaient morts d’inquiétude.

Nino : Oh, quelle histoire !

Erk : J’étais en convalescence lorsque mon professeur me donna ce livre d´images.

Il m’a dit : "Regardez, Erk, c’est un livre illustré. Il y a des prairies, des collines, des fleurs aux couleurs vives et des nuages qui avancent lentement dans le ciel infini. Pour devenir mage, il ne suffit pas d’apprendre tous les tomes magiques par cœur. Vous devez sortir et faire communion avec les esprits. Quand vous irez mieux, nous irons nous promener tous les jours. Mais pour l’instant, contemplez ces images et essayer de vous imaginer comment ce sera".

Nino : Faire communion avec les esprits… je le fais souvent… Ma mère les utilisait, mais elle disait que leur parler était une perte de temps. Mais on dirait que votre professeur les connaît bien. Ah… Comme je suis heureuse !

Erk : Nino, vous me surprendrez toujours. C’est comme si vous étiez née pour utiliser la magie. Vous me rappelez mon professeur…

Nino : Votre professeur !? Oh, vous exagérez ! En me complimentant, vous insultez votre professeur !

Erk : Nino, d’où vous viennent tous ces complexes ?

Nino : C’est à cause de ma mère. Elle disait toujours que…

Erk : Oubliez tout cela ! Je crois en vous !!! Vous êtes douée, croyez-moi !

Nino : Erk ?

Erk : Ah… Je, ah… A bientôt.

Nino : Non ! Attendez ! Erk…


Posté par VladDeGoldenSun à 17:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Erk - Pent

Rang C

Erk : Lord Pent !

Pent : Erk, que faites-vous ici ?

Erk : Tandis qu’à Lahus je protégeais Lady Priscilla de Caerleon, les circonstances m’ont contraint à me joindre à Lord Eliwood.

Pent : Vraiment ? Vous avez alors enduré de rudes épreuves.

Erk : Ce fut supportable. Et vous… Appartenez-vous vous aussi à ce groupe ?

Pent : Oui. Nergal est un sorcier aussi puissant que mon professeur. Je doute d’être un élément-clé, mais… Je les aide autant que je le peux.

Erk (il s’avance) : Comment pouvez-vous dire une chose pareille !? Lord Pent, il n’existe aucun allié qui soit aussi fort que vous ! C’est un honneur pour chacun d’eux de se battre avec vous !

Pent : Erk… Au sujet de Nergal… Dites-moi tout ce que vous savez ! Même ce que vous croyez trivial.

Erk : Entendu !

Rang B

Erk (seul) : Ah… … … (il tombe)

Pent (apparaît) : Erk ! Reprenez vos esprits !

Erk (se relève) : Ah !!! (il a un regard vitreux)

Pent : Votre usage de la magie est abusif. Ce n’est pas bien ! Aux grands maux les grands remèdes ! (il ferme les yeux) … …

Erk : (son regard redeviens normal) Lord… Pent ?

Pent : Vous êtes avec nous, Erk ? Vous pouvez bouger ? Vous sentez-vous engourdi ?

Erk : Non, ça va. Je me sens même très bien, maître.

Pent : Excellent.

Erk : Ah ! Maître ! Vous m’avez donné la moitié de votre magie, n’est-ce pas !? Comment ai-je pu vous faire faire une chose pareille… en plein combat !!!

Pent : Erk, vous m’irritez. Comment ai-je pu faire une chose pareille !? Vous aviez utilisé toute la magie de votre âme… Ne comprenez-vous pas que vous avez risqué votre vie !?

Erk : Pardonnez-moi… Je voulais jeter un dernier sort, avant de me reposer. Puis, toutes ces unités ennemies ont surgi de nulle part… J’ai été contraint d’utiliser plus de magie que prévu.

Pent : Ne vous ai-je pas appris qu’un mage accompli, c’est un mage qui contrôle ses propres ressources et celles de la magie ?

Erk : Oui, maître…

Pent : Réfléchissez-y à tête reposée, Erk. Retournons nous battre !

Erk : Maître ? Je suis désolé.

Pent : Ne prenez pas cet air abattu. L’erreur est humaine. Je vous demande simplement de ne pas faire deux fois la même erreur. Vous comprenez ?

Erk : Oui, maître !


Posté par VladDeGoldenSun à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Soutiens de Erk

- Erk et Louise -

- Erk et Nino -

- Erk et Pent -

- Erk et Priscilla -

- Erk et Serra -


Posté par VladDeGoldenSun à 17:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Erk - Priscilla

Rang C

Erk : Lady Priscilla, vous allez bien ?

Priscilla : Ah, Erk. Je ne vais pas trop mal. Merci de vous en soucier.

Erk : C’est normal. C’est mon devoir ! Vous n’êtes pas… fatiguée ?

Priscilla : Non, ça va.

Erk : Vous n’avez pas les jambes lourdes ? Votre dos ne vous fait pas souffrir ?

Priscilla : Tout va bien, vraiment.

Erk : Vous avez faim ? Ou soif, peut-être ? Vous avez sommeil ? Vous vous ennuyez ?

Priscilla : Erk ?

Erk : Ah… pardon. Ce n’est pas facile de changer ses habitudes.

Priscilla : Comment ?

Erk : Mon ancien maître était très exigeant et capricieux. Il fallait toujours être aux petits soins. J’avais toujours mille choses à faire. Je n’avais pas une minute à moi. Heureusement, tout cela appartient au passé.

Priscilla : Je vois… … Devrais-je vous en demander plus ?

Erk : Oh non, je suis déjà comblé.

Rang B

Erk : Lady Priscilla, puis-je vous parler ?

Priscilla : Qu’y a-t-il, Erk ?

Erk : Voilà bien longtemps que vous avez quitté Etruria… Votre famille n’est-elle pas inquiète ?

Priscilla : J’imagine que si… Mais maintenant qu’Eliwood assure ma protection… je crois que je peux prolonger mon séjour ici.

Erk : Je comprends. Si c’est ce que vous voulez, je ne protesterai pas.

Priscilla : Merci, Erk. A propos…

Erk : Oui ?

Priscilla : Au sujet de votre ancien maître… Etait-ce une femme ?

Erk : Eh ? Oui, en effet. Du moins, elle se prenait pour telle.

Priscilla : Elle était jeune ?

Erk : Elle était aussi jeune que vous et moi, Priscilla. Mais c’était quelqu’un de très immature. Pourquoi ces questions ? Ce sont des souvenirs si désagréables…

Priscilla : Non, pour rien… J’étais juste curieuse. Une pensée qui me traversait l’esprit… Peut-être… Etiez-vous… euh… proche de votre maître ?

Erk : Pas vraiment ! Si c’est une plaisanterie, elle n’est pas drôle ! J’ai des nausées rien que d’y penser…

Priscilla : Vraiment ?

Erk : Si je vous le dis !

Priscilla : Je vois. Très bien. Je n’avais donc aucune raison de m’inquiéter.

Rang A

Priscilla : Erk…

Erk : Lady Priscilla ? Que se passe-t-il ? Vous semblez troublée.

Priscilla : Erk, j’aimerais vous remercier de vos services.

Erk : Pardon ?

Priscilla : Je vous ai engagé pour me protéger. Votre contrat se termine aujourd’hui.

Erk : Vous êtes sûre ? Ah… effectivement. Quels sont vos projets, Lady Priscilla ?

Priscilla : J’ai une dette envers Eliwood. Je veux l’assister jusqu’à la fin de son voyage.

Erk : Vous devriez peut-être prolonger mon contrat ?

Priscilla : Non… Hélas, je ne peux pas. Je fais ce voyage sans l’autorisation de ma famille. Donc, même si je vous gardais auprès de moi… je n’aurais pas les moyens de vous payer.

Erk : Je vois… Il n’y a donc rien à faire. Le contrat qui me liait à vous est arrivé à échéance, Lady Priscilla.

Priscilla :

Erk : Bon, eh bien… Partons, alors !

Priscilla : Comment ? Mais… Erk… Vous…

Erk : J’ai décidé de rejoindre ce groupe pour approfondir mon entraînement. Votre protection, Lady Priscilla, fera partie de cet entraînement. Si vous êtes d’accord, bien sûr.

Priscilla : Erk… Comment pourrais-je refuser pareille offre ! Mais… la situation n’est plus très claire… Pourriez-vous éviter de m’appeler "Lady" ?

Erk : Comme vous voudrez… Priscilla.

Priscilla : Oui… C’est beaucoup mieux.

Erk : Vos désirs sont des ordres.

Priscilla : Erk, je compte sur votre professionnalisme !

Erk : Je ne vous décevrai pas, Priscilla !


Posté par VladDeGoldenSun à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Erk - Serra

Rang C

(musique de Serra)

Serra : Bonjour, Erk !

Erk :

Serra : Si vous voulez me remercier, c’est le moment. Car après tout, c’est grâce à moi que vous portez cet uniforme. En fait, c’est à moi que vous devez votre réussite !

Erk : Vous m’avez présenté à Lord Eliwood, c’est tout ! Je ne vous dois pas la lune, que je sache.

Serra : C’est la chose la plus ingrate qu’il m’ait été donnée d’entendre ! Vous savez, Erk, je suis dans ce groupe depuis bien plus longtemps que vous. Vous devriez donc me traiter comme votre supérieure !

Erk : Comme d’habitude, vous vous fondez sur un raisonnement qui ne tient pas la route. N’est-ce pas Lord Eliwood qui prend les décisions ?

Serra : Eh bien, il n’en a pas parlé explicitement, mais je suis sûre qu’il accepterait. Après tout, je suis une amie intime et la fiancée d’Hector !

Erk : … J’en ai assez entendu. Vos discours me donnent d’épouvantables migraines. (il part)

Serra (seule) : Pour un serviteur, je trouve que vous avez la langue bien pendue ! Comment pouvez-vous parler de la sorte à la dame que vous servez ? Hé ! Erk, attendez !

Rang B

(musique de Serra)

Serra : Bonjours, Erk.

Erk : Encore vous ?

Serra : Où étiez-vous passé ? Vous êtes censé me protéger ! Dépêchez-vous d’accomplir ce pour quoi on vous paie !

Erk : Pourquoi dois-je assurer votre protection ? Je n’en ai jamais reçu l’ordre.

Serra : Pff ! De quoi parlez-vous ? Mes ordres suffisent !

Erk : Ecoutez, je crois que vous ne comprenez pas.

Serra : Croyez-moi, vous en auriez reçu l’ordre tôt ou tard. Lord Eliwood et Lord Hector sont tous les deux captivés par mes charmes… Ces faits pris en compte, ne suis-je pas à la tête de ce groupe ? Waouh ! J’ignorais que j’avais un tel pouvoir !

Erk : Hem… Vous appartenez à la maison d’Ositia non ? Alors pourquoi prenez-vous ces airs hautains ? Quelque part, je vous envie.

Serra : Oh, vraiment ? Eh bien, c’est toujours agréable de recevoir des compliments…

Erk : Je vous envie vraiment…

Rang A

(musique de Serra)

Erk : Serra, cessez de vous agiter ! C’est déjà un exploit de vous protéger quand vous restez tranquille !

Serra : Quel est votre problème, monsieur grincheux ? Au moins, vous tenez compte de mes ordres…

Erk : Vos ordres n’ont rien à voir avec tout ça. Quelqu’un de haut placé m’a demandé de veiller sur vous. Il n’y a pas d’autre raison, me suis-je bien fait comprendre ?

Serra : Bah, ne faites pas comme si c’était désagréable de passer vos journées près de moi ! Allez, admettez-le !

Erk : Vous dites n’importe quoi.

Serra : Je le savais, ma beauté est presque criminelle ! Ah, mon pauvre Erk, comme je n’aimerais pas être à votre place ! J’imagine que Eliwood et Hector vous déteste parce que vous avez la chance de constamment rester auprès de moi… Pourvu que leur jalousie ne les pousse pas à vous envoyer mourir au front !

Erk : Cela ne risque pas d’arriver.

Serra : Pardon ? Que veut dire cette réponse ? Vous semblez sous-estimer l’emprise que j’ai sur les hommes ! Ecoutez-moi attentivement, car je vais tout vous ré expliquer depuis le début…

Erk : Assez ! Pourquoi me harcelez-vous à tout bout de champ !? Si vous me détestez, pourquoi me suivez-vous partout !?

Serra : Ne dites pas de bêtises ! Je suis la seule ici à comprendre votre secrète et lugubre personnalité. Vous risqueriez de mourir de faim ou d’être mortellement blessé si je ne veillais pas sur vous ! Je reste à vos côtés pour éviter que le pire ne se produise !

Erk : Je pourrais en dire autant. Ils vous trouvent si agaçante qu’ils n’essaieraient même pas de vous retrouver si vous veniez à disparaître… C’est pourquoi, j’ai décidé de ne pas vous quitter d’une semelle.

Serra : Vous n’êtes pas sérieux !

Erk : Je ne fais que vous rendre la pareille !


Posté par VladDeGoldenSun à 17:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]